Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée FSE Guadeloupe GIP Daifi
Logo Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée FSE Guadeloupe GIP Daifi
Logo Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne

EDF Archipel Guadeloupe accompagne Entreprendre En Lycée depuis de nombreuses années. Interview d’un partenaire qui croit aux jeunes talents guadeloupéens !

Quel type de partenariat avez-vous mis en place avec Entreprendre En Lycée ?

Nous participons aux sélections et aux évaluations des mini-entreprises. Chaque année, nous avons à cœur d'accompagner les mini-entrepreneurs à la découverte du monde de l'entreprise, en leur prodiguant des conseils, au regard des projets qu'ils défendent face au jury de sélection et d'évaluation.

Pourquoi avoir choisi de soutenir l'opération ?

EDF Archipel Guadeloupe croit et investit en les jeunes talents. C'est pour cela que chaque année, nous accueillons des étudiants dans le cadre de stage et/ou de parcours en alternance afin de leur faire découvrir un métier et de susciter auprès d’eux des vocations.

Participer à l'opération Entreprendre En Lycée s'inscrit dans notre volonté d'accompagner les jeunes entrant dans la vie active, à la découverte de l'entreprise, de ses métiers et de ses enjeux. Nous pensons qu'il est important qu'ils soient sensibilisés au plus tôt au monde professionnel, afin d'acquérir les outils nécessaires à leur future insertion professionnelle.  

Comment avez-vous trouvé les mini-entrepreneurs de cette édition ?

Nous avons eu l'occasion de les rencontrer notamment lors de l'opération « évaluation des stands de la foire-exposition ». Nous avons noté que les projets proposés étaient de plus en plus innovants. Certains avaient pour vocation de répondre à de véritables enjeux sociétaux, ce qui démontre l'intérêt des jeunes au monde qui les entoure. Les jeunes mini-entrepreneurs ont osé défendre leur projet, mais étaient aussi preneurs des conseils que nous, professionnels, pouvions leur prodiguer, afin de mieux valoriser leurs idées.

Des conseils pour qu'ils puissent faire prospérer leur mini-entreprise ?

En premier lieu, croire en leur projet. S'ils y croient, ils se donneront alors les moyens de faire prospérer leur mini-entreprise, en n'ayant pas peur de se remettre en question, de rebondir sur leurs échecs, et en cherchant toujours à apprendre, afin de prendre les meilleurs décisions pour leur projet. Persévérance, investissement sont les maîtres-mots.